Qu’est ce que le coefficient de performance (COP) d’une pompe à chaleur ?

Par | 17 novembre 2014

La fonction principale d’une pompe à chaleur est de produire du chauffage à partir des calories que l’on trouve dans l’environnement extérieur de la maison et une petite quantité d’électricité. Le coefficient de performance, qui est généralement noté COP, correspond au rapport qui existe entre l’énergie électrique que l’on aura consommé en entrée de la pompe à chaleur, et celle qui sera restituée à sa sortie.

Prenons comme exemple la pompe à chaleur Daikin ALTHERMA basse température Monobloc d’une puissance 11 kW. Celle-ci affiche un coefficient de performance de 4,54 pour une température de + 7°C. Cela signifie que lorsque la température en dehors de la maison est de 7°C, la pompe à chaleur produira 4,54 kW d’énergie de chauffage pour 1 kW d’énergie électrique consommé. Vous obtenez donc 3,54 kW d’énergie gratuite.

Variation du COP avec la température

Lorsque l’on regarde le COP d’une pompe à chaleur, il ne faut pas oublié que celui-ci peut varier fortement avec la température. Sur certains modèle, lorsque la température extérieure tombe à -2°C, le coefficient de performance devient inférieur à 2, ce qui signifie que les économies d’énergie sont beaucoup moins importantes que prévu lorsqu’il fait très froid et qu’on a vraiment besoin de chaleur.

Il est donc important lorsque l’on veut acheter une pompe à chaleur, de regarder toute la courbe du COP du la PAC afin d’être sûr de garder un minimum de performance lorsque les températures sont basses.

Le coefficient de performance saisonnier

Il s’agit d’un nouvel indicateur équivalent au COP sauf qu’il donne la moyenne des performances sur une saison de chauffe. Ce SCOP sera forcement moins important que le COP donné à +7°C mais il est destiné à mieux représenter la performance réel d’une pompe à chaleur sur l’année, et donc valoriser le matériel de qualité.

Ce SCOP est normalement en place sur les pompes à chaleur créées après le 1er janvier 2013 et a pour but de mieux informer les clients sur les perspectives réelles d’économies envisagées. Exit donc les pompe à chaleur qui affichent un COP de 4 mais qui s’avèrent être très mauvaises dès que le froid arrive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *