Une pompe à chaleur miniature qui dure 10 000 ans

Par | 8 août 2014

Depuis quelques années, un nouveau type de pompe à chaleur est actuellement en cours de test en Norvège. Alors que les PAC actuelles ont une durée de vie moyenne de 20 ans, ce nouveau type de pompe à chaleur pourrait avoir une durée de vie qui pourrait atteindre les 10 000 ans d’après leurs créateurs.

Des milliers de pompes en une seule pièce

pompe à chaleur Jan Bording KåreAlors que les pompes à chaleur actuelles sont constituées de plusieurs pièces (compresseur, détendeur, condenseur, …), la pompe a chaleur créée par  le Docteur en Physique Jan Kåre Bording est quant à elle réalisée d’une seule pièce à partir de millier de pompes pas plus grande qu’un millimètre cube.  Les avantages en perspective sont alors nombreux. Chaque pompe à chaleur créée pourra être de taille et de forme différente, de manière à s’adapter à toute sorte d’environnement. Il sera alors possible de placer dans la maison plusieurs pompes à chaleurs plutôt qu’une seule, ce qui permettra une meilleure répartition  de la chaleur dans toute la maison. On pourra par exemple placer ce type de pompe directement sous le plancher ou à tous les points froid de la maison.
 

Si aujourd’hui, il est nécessaire de faire appel à un professionnel tous les ans pour vérifier son installation, cela ne devrait plus être le cas avec cette nouvelle génération de pompe à chaleur. Quand on sait que tous les ans il faut débourser en moyenne 200€ par an, pour faire réviser son équipement, les économies engendrés pourraient être important.

Plus de respect pour l’environnement

Si les pompes à chaleur sont déjà respectueuses de l’environnement, elles pourraient le devenir encore plus. En effet, les pompe à chaleur actuelle utilisent du fréon (comme dans un frigo) pour transporter les calories et fonctionner or ce gaz est très nocifs pour notre environnement puisqu’il participe à la destruction de la couche d’ozone. Cela ne sera plus le cas avec ce nouveau type de PAC puisqu’elle n’utilisera plus que de l’électricité.

Rendez-vous en 2020

Si ce nouveau type de pompe à chaleur n’en est encore qu’au stade des tests en laboratoire, ceux-ci semble pourtant concluant. Jan Kåre Bording et ses collègues pensent pouvoir mettre sur le marché les premiers modèles à l’horizon 2020. Est-ce que ce sera vraiment le cas ? Et surtout, quel sera le prix de cette pompe à chaleur nouvelle génération ? L’avenir nous le dira.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *